• Mise à jour COVID-19
    14 mai 2020

    Préscolaire, primaire et secondaire : fermeture jusqu’à la rentrée 2020-2021. Le suivi pédagogique à distance se poursuit par les équipes-écoles et les trousses pédagogiques hebdomadaires, le site ecoleouverte.ca et Télé-Québec en classe demeurent disponibles.

    Écoles spécialisées : certains établissements scolarisant des clientèles qui ne peuvent demeurer seules à la maison sans supervision ouvriront leurs portes à partir du 1er juin, sous certaines conditions.

    Formation générale des adultes et formation professionnelle : reprise des apprentissages, principalement à distance, à partir du 25 mai.

    Pour plus de détails, consultez notre section Coronavirus (COVID-19).

    Merci de votre compréhension.

Poème sur le thème du confinement

16 avril, 2020

Andréanne Richard, élève du cours de Nathalie Fournier, en français de 5e secondaire a composé ce poème en confinement. C’est avec fierté et plaisir que nous vous le partageons ici.

 

Le confinement

 

Le mois de mars 2020,

Est un mois sans fin.

Le Québec est en pause,

Pendant que nous, on se repose,

Plus de centre d’achats, plus d’école,

Nous allons toutes devenir folles.

Nous avons fait notre ménage,

Il ne nous reste que notre lavage.

Il ne nous reste que des photos,

Pour nous rappeler que notre pays est beau.

Des appels vidéo avec notre famille,

Pour leur dire qu’elle nous manque, notre ville.

Il faut rester chez nous et se laver les mains plus souvent qu’à l’habitude,

Pour nous en sortir avec certitude.

Il faut rester positives et restez fortes,

Afin qu’on s’en sorte.

Le coronavirus nous fait peur,

Il faut rester en isolement, si nous ne voulons pas faire mourir nos aïeux.

Les vieux jouent un jeu très dangereux;

Ils sortent pour n’acheter que des pâtes,

Même s’ils sont les plus à risque de l’attraper.

Leur famille va être brisée.

Cette épidémie est un cercle vicieux,

Il ne faut pas être capricieux.

Restons chez nous,

Un point c’est tout.

Peu à peu, nous perdons nos boulots,

Nos projets tombent à l’eau.

Nous manquons d’idées,

Afin de passer les longues journées.

Nos caissiers et nos infirmiers,

Il faut les aider.

Ne les insultez pas,

Ils sauvent votre vie et vos achats.

Flasher vos lumières le soir,

Afin de faire renaître l’espoir.

Nous devons rester soudés,

Pour nous en sauver.